Scandale à Transco : Didier Mazenga snobe Félix Tshisekedi et nomme un nouveau DGA

Le ministre des transports et voies de communication, Me Didier Mazenga aurait nommé clandestinement, depuis le vendredi 20 Novembre dernier, un nouveau Directeur Général Adjoint à Transco rapportent plusieurs sources à Transco qui ont requis l’anonymat.

Monsieur Dodo Kitongo Kifumba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, aurait été nommé Directeur Général Adjoint de cette société par le ministre des transports en violation des compétences qui lui sont attribuées, car un directeur général adjoint est censé être nommé par ordonnance présidentielle.

Pire encore, celui qui est à la tête de cette société, Monsieur Bongi, est un Directeur Général intérimaire depuis la suspension de Michel Kirumba. Les travailleurs de Transco rencontrés au dépôt de Masina confirment cette information alors que les officiels ont préféré se taire, un silence assez fécond pour corroborer cette information.

” Nos informations sont vraies. Monsieur Dodo Kitongo est nommé Directeur Général Adjoint. Comment alors cela s’est-il produit ? C’est un scandale de trop”, s’interroge un conducteur qui a requis l’anonymat.

” Excusez-moi de ne pas citer mon nom. Il y a une chasse à la sorcière ici. Ce ministre n’est pas à son premier forfait. Il a fait engager ses petites sœurs venues directement de Kikwit. Ici, nous les avons surnommées ” Zong tong”. Elles sont toutes classifiées 10 ( Classification d’un caissier avec un salaire supérieur à celui d’un conducteur qui est classifié 7 , ndlr)”, nous dit un percepteur.

“Le Président de la République doit vite agir. Trop, c’est trop. On ne peut pas avoir un Directeur Général Adjoint pendant qu’on a un directeur général ad intérim”, s’indigne un autre conducteur en colère.

” Nous demandons au Chef de l’État de confirmer Monsieur Bongi Andrew au poste de directeur général. Il a fait ses preuves et sauver la société de la faillite. Cela va également lui conférer une certaine autorité vis-à-vis de la mafia du ministère des transports”, supplie une perceptrice trouvé à bord d’un nouveau bus Transco au même dépôt.

Rappelons que Transco est en quête de sa stabilité depuis l’apparition de la covid-19 qui a détruit toutes les stratégies mises en place par le comité de gestion.

Impactinfos