RDC/Sud-Kivu: Les acteurs sociaux condamnent la pratique dite ” justice populaire” et dénoncent la recrudescence de l’insécurité”

ce vendredi 04 décembre 2020, un présumé voleur à main armée vient d’être brûlé vif à l’entrée de la paroisse Saint Pi X de Murhesa, dans le groupement de Mudaka, en territoire de Kabare sur la RN 5 à 23 Km de la ville de Bukavu. Ce présumé voleur aurait été attrapé par les jeunes en colère qui n’ont pas hésité un seul instant à lui jeter dans le feu. Comportement que condamnent les acteurs sociaux.

La population de Sud-Kivu exige des enquêtes et des poursuites judiciaires contre les auteurs de cette sale besogne qui vient de se produire cette après midi.

Pour rappel, le Sud-Kivu est exposé à l’insécurité grandissante ces derniers temps où il ne se passe plus une seule nuit sans que des cas de bracage, attaques ciblées, assassinats, des corps sans vie ramassés dans des endroits chaud.

À la date du 04 novembre dernier la même scène s’est produite à Mudaka centre à quelque km de Murhesa dans le même grprment

Héritier Lelo