RDC: L’ECT et le regroupement politique AAB réaffirment leur appartenance au FCC

Le parti politique Éveil de la Conscience pour le Travail et le Développement réaffirme son appartenance au regroupement politique AAB, au Front Commun pour le Congo et renouvelle sa loyauté à Joseph Kabila, président honoraire de la RDC et autorité morale du FCC.
Selon une déclaration écrite signé par Boniface Balamage, président national de l’ECT, cette appartenance ne fait l’ombre d’aucun doute. Le communiqué de l’ECT ajoute qu’aussi bien ce parti politique, le regroupement AAB auquel il appartient et la plateforme FCC vouent une “indéfectible loyauté” à Joseph Kabila Kabange. Loin d’être anodine, cette déclaration a tout son sens dans un contexte où il a été demandé aux députés ainsi qu’à leur groupes parlementaires de déclarer leur appartenance à la majorité parlementaire ou à l’opposition au sein de l’Assemblée nationale.
A ce sujet, l’ECT rappelle dans son communiqué qu’en “avril 2019, en conformité avec la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le regroupement politique AAB… avait déclaré solennellement son appartenance à la majorité parlementaire et ce, pour toute la législature”. Dans l’esprit du communiqué de ce parti politique, il faut entendre par cette déclaration, la précision que le regroupement politique AAB ne compte pas se prêter une deuxième à cet exercice. Le communiqué signé par Balamage Nkolo dit clairement : cet exercice ne se fait qu’une seule fois pour toute une législature.

Par ailleurs, l’ ECT met en garde “l’infine minorité des députés élus sur la liste AAB qui se seraient ” écartés de la ligne du parti” de ne pas s’aviser à engager l’ECT, l’AAB ou le FCC, au risque de poursuites judiciaires au niveau national qu’international.

Impactinfos.net