RDC: La nouvelle societé civile du Congo (NSCC) et le collectif d’actions de la societé civile (CASC) lancent un appel à Félix Tshisekedi

Dans une déclaration commune faite Lundi 25 Janvier à Kinshasa, ces deux structures appellent le chef de l’État à êviter la lenteur et de doter rapidement le pays d’un gouvernement responsable, conformément au délai d’un mois imparti à l’informateur.

“L’absence d’un gouvernement responsable pose des soucis et nous sommes inquiets au niveau des acteurs de la societé civile, comme au niveau des acteurs des mouvements citoyens, nous pensons que le misère à trop duré et qu’il était temps qu’on prenne des décisions pour qu’on commence à amorcer le processus de sauver la communauté nationale nationale qui est en détresse actuellement. Nous avons pensé lancer un vibrant appel au chef de l’État, lui dire que le momznt est venu d’accélerer les choses. A ce stade nous sommes inquiets du temps que l’informateur est entrain de prendre et du temps que prendra le formateur”, a déclaré Jonas Tshombela, coordonnateur de la nouvelle societé civile du Congo.

“Nous pensons que les deux opérations peuvent se combiner au même moment. Nous pensons que le professeur Bahati Lukwebo qui est déjà en place comme informateur peut aussi être en mesure d’être formateur, et qu’il combine les deux opérations et que dans un temps record, nous puissions obtenir un gouvernement qui doit prendre en charge la question de nos compatriotes dans la partie du pays, la question de la sécurité. Et ça nous aiderait a avancer, à gagner en termes du temps, pour résoudre les problèmes qui se posent dans le pays” a, t-il ajouter

Dorcas Mayamona Nyoka