RDC : Josué Mangindula dresse le portrait- robot du prochain premier ministre

Membre de l’UDPS et Président du Cadre de Promotion et de Surveillance de l’Action Gouvernementale ( CPSAG), Ingénieur Josué Mangindula pense, dans une interview accordée à votre rédaction le 28 Décembre dernier, qu’il faut un Premier ministre technocrate, moins politique et ayant une bonne connaissance de la République Démocratique du Congo.

” Nous avons toujours péché en promouvant des gens qui ont des ambitions politiques et sociales bancales. Le prochain premier ministre devra être celui qui connait bien les arcanes de l’administration publique pour lui permettre de mener des réformes adéquates, car toutes les magouilles passent par là. Notre administration publique est notre tendon d’Achille. Il est difficile de nous développer avec une telle administration publique. Voilà pourquoi, je m’attends à une personne expérimentée dans l’administration publique et qui ait aussi fait preuve d’une bonne moralité”, nous explique-t-il.

Et de renchérir

” Il doit être culturellement incolore pour qu’il ne puisse pas être tenté d’orienter tous les investissements vers sa province d’origine. Vous en doutez peut-être, le tribalisme est un fléau à combattre surtout lorsqu’il se manifeste dans les instances décisionnelles de notre pays. Le prochain premier ministre doit être un rassembleur asseyant son action politique sur une bonne justice distributive pour renforcer davantage la cohésion nationale”

Pour cet ingénieur, les connaissances techniques du Chef du gouvernement dans le domaine des infrastructures feront éviter au pays les aventures nauséabondes qui nous sont coutumières allant de la surfacturation aux investissements de prestige.

” Le prochain premier ministre doit être l’homme qui doit se soucier de la nouvelle génération et non des échéances électorales à venir. Nous voulons un deuxième Moïse Tshombe dans l’amélioration du vécu quotidien de nos populations”, a- t-il martelé.

Saint Yannick