RDC: Félix Tshisekedi veut avoir toutes les provinces entièrement sous son autorité

Les 26 gouverneurs des provinces se sont réunis ce lundi à Kinshasa autour du président Félix Tshisekedi pour une réunion qui se clôture ce mardi 29 décembre. Le chef de l’État a fait part à ses interlocuteurs de son envie d’asseoir une démocratie en harmonie avec sa vision. Le successeur de Joseph Kabila qui est en pleine brouille avec son prédécesseur et sa famille politique, a insisté aux gouverneurs sur le respect de l’État de droit et l’unité nationale.

Étant donné que la quasi-totalité des gouverneurs sont du Front Commun pour le Congo, la famille politique de Joseph Kabila, désormais ancien allié de Tshisekedi,les mots du chef de l’État devant les chefs des provinces ont eu une autre résonnance. Il s’est agi en réalité d’un coup de semonce en vue d’appeler ses interlocuteurs à regarder dans la même direction que lui sous peine de sanction.
Félix Tshisekedi a mis en garde ceux parmi les gouverneurs qui s’aviseront à”freiner l’élan de démocratie” dans leurs entités.
Deux ans après son arrivée au pouvoir, le chef de l’État congolais semble encore en pleine conquête du pouvoir. A ce jour, le combat du président congolais est à l’Assemblée nationale, certes, mais cela va se répercuter au gouvernement. Mais Tshisekedi n’entend pas en rester là. Il veut que les provinces et leurs gouverneurs soient entièrement acquis à l’ l’esprit de “l’union sacrée pour la nation”. Pour l’instant, selon Augustin Kabuya, secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti de Félix Tshisekedi, “plusieurs gouverneurs voudraient adhérer à la nouvelle vision du chef de l’État.

Le président de la République a promis par ailleurs d’instruire le ministre du Budget et celui des Finances de régulariser les arriérés de rétrocession et frais de fonctionnement ainsi que des fonds d’investissement dûs aux provinces.

 Le cinquième chef de l’État congolais a aussi exprimé sa volonté de sécuriser les gouverneurs face aux multiples motions  auxquelles ils font face dans leurs contrées respectives.
” J’ai notamment compris que vous demandiez au chef de l’État de convoquer et de tenir régulièrement les assises de la conférence des gouverneurs de province, de sécuriser la fonction de gouverneur représentant de la haute autorité en province, contre toutes les velléités infondées de déstabilisation par les députés provinciaux », a-t-il indiqué.

Impactinfos.net