RDC- Dégradation sociale :Danny Singoma monte au créneau et interpelle le gouvernement

Le coordonnateur national du Cadre de Concertation National de la Société Civile ( CCNS-RDC), Danny Singoma, a, dans une interview nous accordée ce dimanche 05 Septembre, interpelé les pouvoirs publics sur la détérioration des conditions de vie des congolaises et congolais sur toute l’étendue du territoire national. la situation socio- économique en RDC préoccupe au plus haut chef le Cadre de concertation national de la société civile dont le Coordonnateur Danny Singoma, monte au créneau pour en appeler à une prise de conscience collective pour lutter contre ce fléau aux effets multiples.”Nous regrettons que le débat en RDC reste dominé par la désignation du président de la Ceni pendant que les problèmes sociaux et économiques auxquels font face le congolais ne restent non resolus. Nous rappelons que la dégradation des conditions économiques et sociales actuelles ne sont pas le fait de ce régime, mais, jusqu’à présent le gouvernement de la République n’arrive pas à donner une réponse réelle et soutenue à ce problème. L’action publique n’arrive pas encore à être au pas de la grandeur du problème et n’est pas à la hauteur des attentes sociales de la population”, a-t-il dit.Et d’ajouter: “Nous reconnaissons que les moyens financiers de l’État font défaut, mais nous ne comprenons pas pourquoi les Recettes des Provinces,Villes, Territoires et Communes bien que faibles, ne soient pas affectées aux urgences sociales. Le budget participatif devrait servir aussi à cela en développant des mécanismes qui permettent aux populations de contribuer aux efforts du développement de la communauté en toute confiance”, a-t-il déclaré.S’agissant de la problématique de gestion des concessions des minerais dans plusieurs provinces du pays, Danny Singoma crie au scandale autour des mines qui seraient protégées par les Forces de l’ordre selon l’enquête de la RFI.

“Nous voudrions savoir là où va l’argent des redevances minières et des amodiations. Nous dénonçons qu’à chaque fois que des faibles citoyens s’organisent ou veulent formaliser leurs activités économiques, ils font l’objet des tracasseries et d’une fiscalité asphyxiante. Pendant que chaque Province dispose de sa Direction des Recettes censée procurer des ressources alternatives aux provinces , il est triste de constater que les populations y souffrent. Nous devons lutter encore pour la rétrocession et savoir pourquoi la caisse de péréquation ne fonctionne pas, malgré la nomination de ses animateurs. La RDC ne manque pas des têtes bien faites et des gens aux meilleurs capacités pour résoudre les problèmes sociaux de congolais, mais la réalité est que chaque gestionnaire travaille d’abord pour se servir au dépend du bien-être collectif”, a-t-il souligné.

Danny Singoma salue l’initiative de la ligue des consommateurs du Sud- Kivu lqui a lancé une pétition concernant le taxe RAM qui cause d’autres difficultés à la population.” La population doit connaître pourquoi on lui enlève le frais à chaque achat de crédits. Il y a des personnes qui ne peuvent pas recharger plus de 1000fc de crédit crainat ce fameux RAM. Il est temps de comprendre combien gagne l’autorité de régulation de poste et télécommunications et quel est le retour en termes d’investissements et où va la différence”, a-t-il indiqué.Revenant sur les difficultés internes rencontrées et qui généraient le CCNS-RDC pour mieux remplir ses missions , Danny Singoma a reconnu qu’il y a d’énormes problèmes au sein de cette structure notamment la prise en charge du fonctionnement, le loyer du siège, le fonctionnement de groupe de travail thématique et aussi le conflit de leadership au niveau des provinces et l’exclusion de certains plateformes et organisations de la société civile par le mode de gestion de Coordonnateurs ou présidents provinciaux de CCNS-rdc tels que le Sud – Kivu, le Sankuru, le Tanganyika,le Haut Lomami, mai il dit rester optimiste quant à la réussite de sa mission et annonce une tournée dans un bref délais au niveau de toutes les 26 provinces du pays.

Rémy Mbuyi