Michel Kanyimbu : Dans la Course au Gouvernorat du Lualaba, la complicité avec Richard Muyej se confirme…(Tribunal)

Alors que l’Union Sacrée de la Nation sous l’égide du président de la République s’installe dans la province du Lualaba après la gestion décriée de l’ancien Gouverneur Richard Muyej destitué par l’Assemblée Provinciale et que pointent à l’horizon les élections des Gouverneurs et vice-Gouverneurs, la candidature déclarée de Michel Kanyimbu continue à poser problème d’après les analystes aguerris.

Tout part des faits concrets dont la réunion nocturne en sa résidence au quartier Golf de Lubumbashi où Michel Kanyimbu a reçu l’honorable Donat Tshimboj et l’honorable Kawen deux députés provinciaux du Lualaba très proches de Richard Muyej qui ont résisté farouchement à l’Union Sacrée de la Nation et qui sont venus lui apporter le plein soutien de l’ancien Gouverneur pour sa course au Pouvoir suprême du Lualaba. Ce deuxième rendez-vous important de soutien vient après la première rencontre entre le candidat déclaré Kanyimbu et le sénateur TSHIKEZ DIEMU autre proche de Richard Muyej. Les évidences vont plus loin.

Il n’y a pas que les politiciens proches collaborateurs de Richard Muyej qui défilent autour de Michel Kanyimbu mais les journalistes membres de son cabinet s’y mettent sans aucun gêne et vantent maintenant la Gloire de Michel Kanyimbu à l’exemple de Jean KATUNGA, le patron de LIFE TELEVISION et Attaché de presse Principal de Richard Muyej qui vient de signer un reportage décrivant les qualités et vertus de Michel Kanyimbu dont la candidature déclarée prématurément n’est pas en odeur de sainteté avec l’Union Sacrée qui attend les directives de son autorité morale Félix Tshisekedi Tshilombo. Que cachent ces va et vient des proches de Muyej qui tournent autour de Michel Kanyimbu dont les entreprises comme CLB CONSULT and Trading SPRL ont prospéré grâce à un appui de l’ancien Gouverneur du Lualaba ?

On peut faire semblant d’ignorer les faits mais l’analyse qu’en font les avertis démontrent qu’il s’agit bel et bien d’un dangereux cocktail qui veut signer un retour en force du FCC sous une autre forme afin de garder la mainmise sur cette province minière et en faire une vache laitière afin de financer les élections de 2023. Comme on peut l’entendre dans la vidéo de sa propagande que je cite « pour ce membre effectif de l’Union Sacrée, personne ne peut l’empêcher de nourrir des ambitions pour sa province », il est clair que cette attitude est une rébellion vis-à-vis du Chef de l’Etat qui est la seule personnalité habilitée au sein de cette plateforme à designer ou à donner le quitus pour tous les tickets qui vont se former pour la gouvernance future des provinces et le Lualaba ne peut pas faire une exception.

Face à une telle attitude prétentieuse, il est important d’ouvrir l’œil et le bon pour prévenir le danger qui guette l’Union Sacrée de la Nation.

Thierry Lumbala

Ingénieur Analyste et Chercheur Indépendant en sciences politiques.