La démocratie chrétienne soutient le franc parler de Jean Marc kabund

La tension continue à monter autour des propos tenus par Jean Marc Kabund -a- kabund, président a.i de l’UDPS, sur l’affaire Primature et Assemblée nationale. Démocratie chrétienne, parti cher à Eugène Diomi Ndongala, a, dans un communiqué rendu public le vendredi 22 janvier, soutenu le franc parler de Jean Marc kabund-a-kabund contre la cession de la Primature et de la Présidence de l’Assemblée nationale à des formations politiques tierces et non alliées.

Le même communiqué indique qu’à cause de sa position cohérente et politiquement justifiée, Jean-Marc Kabund ferait l’objet d’une diabolisation imméritée qui cache mal le manque d’arguments solides des promoteurs de cette action de dénigrement contraire aux valeurs de la liberté d’expression.il sied de souligner que le rejet des conditionnalités posées par certaines formations politiques ne donne pas lieu à une quelconque violation de la confidentialité des dites consultations en cours, d’autant plus que des représentants notoires de ces formations politiques ont violé les premiers la confidentialité de ces négociations, les dévoilant sur les antennes de radios à grande audience.

Aucune place aux personnalités impliquées aux conflits armés.

A en croire la Démocratie chrétienne, Il serait particulièrement néfaste, pour les objectifs de changement prônés depuis toujours par l’UDPS et par ses Alliées historiques, à l’instar de la Démocratie Chrétienne, que des personnalités impliquées dans les conflits armés qui ont endeuillé des centaines de milliers de familles congolaises, puissent assumer la direction des institutions du pays, alors que le nouveau Président de la République a marqué le retour de la direction du pays entre les mains des forces politiques issues de l’opposition politique historique non armée, après des décennies de répression politique, sous le règne liberticide et mortifère des seigneurs de la guerre. Ansi, la Démocratie chretienne juge inopportun que des formations politiques essayant de récupérer la tête de certaines institutions conditionnent lourdement leur participation à l’Union Sacrée de la Nation aux objectifs de leur agenda politique alors que le succès de la manœuvre visant la reconquête de la majorité parlementaire n’est pas le fruit de leurs stratégiesLa démocratie chrétienne soutient le franc parler de Jean Marc kabund politiques.

Ben Dibanzilua