Kongo central : Ruffin explique les difficultés financières de la province

Diplômé d’études approfondies en Régime monétaire et système d’emplois et directeur de cabinet du président de l’assemblée provinciale du Kongo central, le député national honoraire, Ruffin Mpaka Mawete a expliqué en termes clairs l’édit budgétaire de la province du Kongo central lors de sa participation au Forum d’actualités organisé par Topdirect.net ce jeudi 31 Décembre.

” Je vais vous faire une présentation qui n’est pas classique, car personnellement les chiffres m’importent peu. Le budget s’élève autour de 277 milliards de Francs Congolais. Il me semble que ce budget représenterait 1/5 de ce qui se passe au Lualaba et serait en régression par rapport au budget 2020″, nous dit-il avant d’expliquer les raisons de régression…

“Vous savez que les réalités sur le terrain avec la covid-19 font qu’il n’y ait pas assez de rentrées fiscales et ce sera difficile d’atteindre ces chiffres- là. Ce qui est important est de voir ce que le gouvernement provincial est capable de faire. Le gouverneur se bat pour trouver des moyens de payer les rémunérations avec certainement des arriérés puisqu’il y a des rétrocessions qui doivent venir du gouvernement central, mais qui n’arrivent pas ou arrivent à comptes gouttes”, renchérit-il.

Quand on assure cela, ajoute-t-il, on paye aussi le fonctionnement ( carburant, communication, etc.)et il n’en reste pas grand-chose pour faire l’investissement, il n’en reste pas sur les moyens que la province a en termes propres et il n’y en a pas du tout de ce qui peut nous revenir du budget national en termes d’investissements. Si au niveau national, on envoie rien en provinces, il ne faut s’attendre qu’on construise des écoles, des routes. On va donc tenter d’améliorer le système fiscal et faire payer aux entreprises les taxes dues à la province en améliorant le niveau du recouvrement”

A noter que le Président de la République, lors de la 7e conférence des gouverneurs tenue à Kinshasa, avait promis qu’il s’impliquerait personnellement afin que les arriérés de rétrocessions soient payés aux provinces.

Saint Yannick