Justice : “Il était impérieux de faire fonctionner la cour constitutionnelle”(Nadège Mbaka, cadre du RDT)

Cadre du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes, Nadège Mbaka salue la prestation de serment de trois juges de la cour constitutionnelle.

L’alliance des Tshisekedistes par les valeurs de Kasa-vubu (ATVK) , parti membre du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes (RDT) a, à travers Madame Nadège Mbaka,tenu à expliquer le contexte dans lequel la cérémonie de prestation de serment des juges de la cour constitutionnelle récemment nommés a eu lieu ce mercredi 21 Octobre.

Pour elle, au vu de la loi organique portant fonctionnement et organisation de la cour constitutionnelle, il est clairement dit que la cour constitutionnelle ne peut pas siéger à six (6) membres et le Président de la République ,garant de bon fonctionnement des institutions et magistrat suprême, devrait vite agir pour rendre fonctionnel une cour aussi importante que la cour constitutionnelle.

“Il était impérieux de faire fonctionner la cour constitutionnelle en rendant actifs les trois juges récemment nommés. Cela devrait passer par la prestation de serment, dernière étape pour les rendre actifs et se conformer aux lois qui organisent la cour constitutionnelle”.

Cette Femme très attachée aux valeurs Tshisekedistes salue,par ailleurs,cet acte qu’elle considère comme une victoire du peuple.

“Nous saluons cette prestation de serment, comme je l’ai dit, qui a rendu opérationnelle une cour aussi importante que la cour constitutionnelle. Nous félicitons le Président de la République pour sa détermination à réformer la justice. Nous félicitons également l’ensemble de la population congolaise qui est favorable à ces réformes et disons aussi bravo particulièrement à la population qui s’est rendue au palais du peuple”.

A noter que le Front Commun pour le Congo (FCC) avait boycotté cette cérémonie, c’est qui a contraint certainement Jeannine Mabunda, présidente de l’assemblée nationale, Tambwe Muamba, président du sénat et Sylvestre Ilunga Ilunkamba, premier ministre, à ne pas rehausser de leur présence à cette cérémonie.

Saint Yannick