Entérinement de Denis Kadima à la CENI : la Jeunesse deEnsemble Pour la République dénonce une manœuvre de forcing

Réunie ce lundi 18 octobre 2021 au siège national de leur parti, la jeunesse d’Ensemble pour la République, parti cher à Moïse Katumbi, a dénoncé l’entérinement de Dénis Kadima comme successeur de Corneille Nangaa à la CENI par l’Assemble Nationale.

Maître Papy Mbaki, coordonnateur national adjoint de la jeunesse d’Ensemble pour la République a fait savoir dans son allocution, à l’occasion de cette activité politique, que la jeunesse s’est réunie pour exprimer son mécontentement par rapport à “ce manque d’équité qui voit le jour”.

“Nous sommes venus ici parce que nous sommes en colère. Nous sommes en colère contre cette injustice qu’ils veulent instaurer dans notre pays au niveau de la CENI. Notre président Katumbi a, à l’époque de Kabila, dénoncé le 3e faux pénalty. Aujourd’hui ils veulent mettre en place le système du but hors jeu!”, a indiqué Papy Mbaki

il a, ensuite, demandé au chef de l’État de ne pas accepter cet entérinement comme il a fait avec Ronsard Malonda.

“Ils ont tout fait pour mettre en place quelqu’un pour préparer la tricherie en 2023, ça ne se passera pas ainsi! Nous rappelons au président Félix Tshisekedi que nous avons lutté ensemble pour la justice équitable à la CENI, alors rien ne passera pour lui accorder un nouveau mandat dans la tricherie à traves cette machination que nous qualifions de forcing”, a-t-il rappelé.

Papy Mbaki le baroudeur de Moïse Katumbi, candidat potentiel de Ensemble Pour la République au scrutin de 2023, a demandé à tous les députés de son parti d’éclairer ses militants sur cette affaire, car ils étaient tous à la plénière ce jour là mais ils n’avaient pas levé la voix pour dénoncer, dénonce-t-il.

” Comment cette manœuvre peut-elle passée au moment où notre parti compte plus d’une cinquantaine de députés siégeant ?” s’est-il demandé.

Il sied de noter que l’Assemblée Nationale a entériné depuis le samedi 16 octobre dernier Dénis Kadima et son équipe comme les nouveaux animateurs de la CENI.

Michel Nsimba