Église du Réveil au Congo : La vérité selon le camp Dodo Kamba

Alors qu’une certaine confusion semble régner encore dans la direction des églises du réveil au Congo, le prophète Dodo Kamba, désigné nouveau représentant de ce rassemblement a pris les rênes de la communauté et pour lever tous les équivoques soulevés à la faveur de la brouille qui a opposé son camp à celui du Pasteur Sony Kafuta, le nouveau patron des ERC a tenu une conférence de presse, sa première, vendredi 25 septembre dernier.

Il s’est agi pour l’homme de Dieu d’éclairer  la lanterne de la presse et de l’opinion nationale sur la crise qui a conduit à la destitution de son prédécesseur, le général Sony Kafuta.
Parmi les griefs que le camp Dodo Kamba a mis au passif de la gestion Kafuta, il y a le fait, selon le bureau dirigeant du nouveau représentant, que Kafuta “n’a jamais été reconnu comme représentant légal de l’Eglise du Reveil du Congo au niveau du Ministère de la Justice, faute pour lui, d’y avoir présenté son gouvernement dans le délai de 30 jours”.
Face à ce “vide”, l’organisation de nouvelles élections s’imposaient, souligné Dodo Kamba avant de préciser, “en ma qualité d’ex-président provincial de l’ERC, j’ai eu plein droit de postuler”.

Aux côtés du nouveau patron des églises du réveil, les membres du bureau ont balayé du revers de la main les allégations portées contre Kamba, faisant état d’un rapprochement avec le pouvoir politique. Pour eux, ce ne sont que des ragots, de fausses affirmations.

Le Vice-président des Églises du Réveil au Congo a appelé “tous les pasteurs des églises du réveil du Congo de croire à la parole de Dieu qu’ils prêchent”, laquelle exige de se pardonner mutuellement.

Mais pendant ce temps, il faut souligner que la confusion est loin de se terminer au sein de la communauté des Églises du Réveil, car de son côté, le pasteur Sony Kafuta n’entend pas se laisser faire. Celui qu’on appelle aussi Général a organisé aussi une assemblée générale à l’issue de laquelle il a dit espérer que “le Saint-esprit allait parler au prophète Dodo Kamba”. En clair Kafuta, espérait ou espère encore que Kamba renonce à la direction des Églises du Réveil.

Mais celui-ci considère l’ère Kafuta comme maintenant le passe. Le prophète a tourné son regard vers l’avenir. Peu bavard à la conférence de presse, Il a fixé la presse sur ce que sera le travail de son mandat. Il focalisera sur l’homme, “l’homme pasteur”, selon ses propres termes. La restauration de la confiance parmi les chrétiens sera aussi son cheval de bataille.

       Alain sika