Crise au Kongo central : l’Abako appelle Fatshi à faire respecter la constitution (Déclaration)

L’Alliance des Bâtisseurs du Kongo (Abako) a, dans une déclaration politique publiée le 21 Octobre dernier, appelé le Président de la République, Félix Tshisekedi, à s’impliquer activement pour faire respecter la constitution en exigeant la démission du gouverneur Atou Matubwana déchu en bonne et due forme par l’assemblée provinciale du Kongo central à l’issue d’une plénière régulière.

“L’Abako demande au Président de la République, Chef de l’État, en tant que garant constitutionnel du bon fonctionnement des institutions tant nationales que provinciales de la République de s’impliquer personnellement dans l’application de l’arrêt R/ cons 1171 du 29 Mai 2010 de la cour constitutionnelle ayant validé le vote de la motion de défiance contre le gouverneur Atou Matubwana, car les jugements et arrêts sont rendus au nom du peuple et exécutés au nom du Président de la République”, a déclaré, au nom du bureau politique de l’ABAKO, Jean Kayinua, Secrétaire général de ce parti.

Au Premier ministre, l’Alliance des bâtisseurs du Kongo lui demande d’instruire le ministre de l’Intérieur afin de nommer un gouverneur intérimaire.

Le parti d’Anatole Matusila, menacé aux commandes de l’Assemblée provinciale du Kongo central au profit de Jean Claude Mvuemba, a aussi demandé à la Cour d’appel de Matadi de faire cesser les actes illégaux perpétrés à l’assemblée provinciale du Kongo central par les députés qu’il qualifie des putschistes.

Pour ce parti, le Procureur général près la cour constitutionnelle doit sommer le gouverneur Atou Matubwana de déposer sa démission auprès du Président de la République pour faire respecter l’arrêt susmentionné.

S-Y