Affaire jeeps des députés nationaux : la Jeunesse Kabiliste s’insurge contre “une corruption à ciel ouvert”

L’affaire des 500 4×4, “cadeau” du chef de l’État aux députés ne cesse de susciter des réactions. Dernière réaction en date, celle de la jeunesse Kabiliste. Face à ce qu’elle qualifie d’acte de corruption, la Jeunesse Kabiliste invite la justice à se saisir carrément de cette affaire. Dans une déclaration écrite, dont une copie est parvenue à Impactinfos ce mardi 22 juin, la jeunesse Kabiliste dit toute son “indignation” face à ce qu’elle qualifie de pratique “antirépublicaine”. Dans les lignes qui suivent, l’intégralité de la déclaration.

COMMUNIQUE DE LA JEUNESSE KABILISTE-ASBL

Monsieur Christophe MBOSO N’KODIA PWANGA, Président de l’Assemblée Nationale, a réuni, au Fleuve Congo Hôtel, le 18 juin 2021, les Députés Nationaux, membres de l’Union Sacrée.

Au cours de cette rencontre, tel que révélé dans une audio devenue VIRALE sur les réseaux sociaux, Monsieur Christophe MBOSO N’KODIA PWANGA, déclare pinces sans rire que: (1) « 250 jeeps sont déjà là. Le questeur adjoint va partir avec trois députés. Ils vont se rendre à Boma pour signer les documents et acheminer les jeeps à Matadi, puis à Kinshasa. Le 12 juillet, les 250 autres jeeps seront là. Fin juillet, les jeeps seront reparties aux 500 députés », (2) « Le président de la République, Monsieur Felix TSHISEKEDI TSHILOMBO, a décidé qu’on donne à tous les 500 députés. C’est grâce à vous qui avaient mis en exécution l’appel du Chef de l’Etat. C’est grâce à cela que tous les 500 députés vont bénéficier de ces jeeps », (3) « Si on était discriminatoires, on aurait donné ces jeeps qu’à ceux qui ont combattus le bon combat, mais par patriotisme, le Chef de l’Etat donne à tous les députés » et d’ajouter (4) « Nous associons les collègues de l’opposition pour qu’ils mesurent la grandeur d’âme du Président Felix TSHISEKEDI TSHILOMBO ».

Dans la même optique, Hyundai Motor Co. a affirmé avoir signé un accord avec le Gouvernement de Monsieur Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, pour exporter 500 SUV PALLISADE dont le coût total avoisine un montant de Trente Millions de Dollars Américain (USD 30.000.000,00).

Considérant tout ce qui précède et prenant l’opinion tant nationale qu’internationale à témoin, la JEUNESSE KABILISTE fait la déclaration suivante :

1. LA JEUNESSE KABILISTE exprime sa profonde indignation face à cette pratique antirépublicaine qui constitue une entorse à la démocratie et porte atteinte à l’impératif de la moralisation de la vie publique.

2. LA JEUNESSE KABILISTE s’insurge contre cette pratique de corruption à ciel ouvert qui caractérise le régime actuel, en ce moment critique de la vie de notre Nation, marqué par la misère indescriptible de notre peuple, l’impaiement du personnel de santé en cette période de résurgence de la crise de la Covid-19 obligé d’aller en grève au préjudice des citoyens congolais, l’impaiement des fonctionnaires et autres agents publics de l’Etat, la dégradation continue infrastructures routières, la flambée des prix des biens et services sur le marché, les conséquences catastrophiques de la récente éruption du volcan Nyiragongo sur nos compatriotes à Goma ainsi que l’engagement de nos forces armées à l’Est de la République pour éradiquer l’insécurité qui y bat son plein, et invite les Députés nationaux, membres du FCC, à rejeter cette offre malsaine, qui est de nature à condamner notre peuple dans le désespoir et la pauvreté.

3. La JEUNESSE KABILISTE met en garde les Députés du FCC qui seraient tentés d’accepter cette corruption et d’accompagner la gabegie financière et la mafia qui s’érigent en mode de gestion du régime actuel dit de l’Union Sacrée. Le peuple congolais demeure vigilant et son verdict ne manquera de tomber au moment opportun à l’encontre de tous les fossoyeurs de la République.

4. La JEUNESSE KABILISTE demande à la Justice de se saisir d’office de ce dossier de corruption ostentatoire et éhontée des Députés nationaux par le régime actuel et d’ordonner, à la suite d’une procédure judiciaire régulière et équitable, la confiscation de ces jeeps au profit de l’Etat en vue de leur affectation notamment en pui logistique aux forces. armées de la République Démocratique du Congo, à la Police Nationale Congolaise et aux structures de santé de l’Etat au niveau de nos territoires.

5. La JEUNESSE KABILISTE exige à l’IGF et à la Justice de notre Pays de diligenter, toutes affaires cessantes, des enquêtes afin de sanctionner sévèrement les auteurs de ces actes dont l’illégalité ne fait plus l’ombre d’un doute.

Fait à Kinshasa, le 22 juin 2021 Pour la Coordination Nationale,

Chirac MASSAMBA

Coordonnateur National