Sama Lukonde, Dg de la Gécamines, prêche la transparence à Glencore et à Makutano

Contribuer à la croissance économique et favoriser l’émergence de la classe moyenne en République Démocratique du Congo constituent la clé de la politique managériale de l’actuelle équipe dirigeante de la Générale de carrière et des mines, (Gécamines), piloté par son directeur général, Claude Sama Lukonde. Car depuis plus deux décennies cette grande entreprise publique, la première dans le secteur minier, a été confronté à des grosses difficultés d’ordres financier et technique qui ne la permettaient pas d’atteindre ses objectifs. Aujourd’hui, grâce à un nouveau leadership incarné par un fils maison, la Gécamines voudrait reprendre ses lettres de noblesse en s’assignant des nouveaux objectifs qui sont : revenir sur la production propre, capitaliser les relations avec les partenaires dans le cadre de la Jointe venture (JV) et investir dans la sous-traitance. Toujours pour la bonne cause, le Directeur Général Lukonde a également émis des propositions puissantes, dans un événement organisé par le groupe Glencore, pour combattre la corruption aussi bien dans la Gecamine qui s’en sort d’ailleurs bien dans cette question grâce aux valeurs qui la guide, que sur l’ensemble du pays.

Contribuer à la croissance économique et favoriser l’émergence de la classe moyenne en République Démocratique du Congo constituent la clé de la politique managériale de l’actuelle équipe dirigeante de la Générale de carrière et des mines, (Gécamines), piloté par son directeur général, Claude Sama Lukonde. Car depuis plus deux décennies cette grande entreprise publique, la première dans le secteur minier, a été confronté à des grosses difficultés d’ordres financier et technique qui ne la permettaient pas d’atteindre ses objectifs. Aujourd’hui, grâce à un nouveau leadership incarné par un fils maison, la Gécamines voudrait reprendre ses lettres de noblesse en s’assignant des nouveaux objectifs qui sont : revenir sur la production propre, capitaliser les relations avec les partenaires dans le cadre de la Jointe venture (JV) et investir dans la sous-traitance. Toujours pour la bonne cause, le Directeur Général Lukonde a également émis des propositions puissantes, dans un événement organisé par le groupe Glencore, pour combattre la corruption aussi bien dans la Gecamine qui s’en sort d’ailleurs bien dans cette question grâce aux valeurs qui la guide, que sur l’ensemble du pays.

Intervenant à la 6ème édition de Makutano, premier Forum d’affaires panafricain, le Directeur Général de la Gécamines Sama Lukonde qui a avant tout remercié et félicité les organisateurs pour la réussite de cet événement de portée régionale et internationale, s’est montré plus optimiste quant à l’émergence des nouveaux acteurs qui devront contribuer à la croissance économique du pays. Cette émergence ne peut, précise-t-il, réussir que si l’État arrive à mettre en place des mécanismes qui permettent la création et l’accompagnement de ces acteurs. Un accompagnement qui peut se faire par des facilités administratives et l’amélioration des affaires.

Motivé et passionné, Sama Lukonde a indiqué qu’il tient à relever un nombre des défis à la Gécamines. Il s’agit notamment de permettre la Gécamines de redevenir une productrice compétitive fièrement congolais. Selon lui, le temps n’est plus au slogan. Il faut plutôt passer maintenant à des actions concrètes. L’émergence des champions nationaux pour la croissance économique du pays ne doit pas seulement rester un discours. Au contraire, elle doit s’inscrire dans un programme d’action et devenir une réalité pour les congolais. Dans cette perspective, il a soutenu que la Gécamines puisse redevenir le champion de cette politique d’émergence comme il y a plus de 30 ans passés, et créer des nouveaux champions.

Avec geopolismagazine.net