Troubles du 23 au 24 juin : la jeunesse de AAB exige la fin de la coalition FCC-CACH en cas de récidive

Deuxième force du Front commun pour le Congo, le regroupement politique AAB est monté au créneau pour dénoncer les mouvements de violence qui ont émaillé les villes de Kinshasa et Lubumbashi ces 23 et 24 juin. Dans une déclaration faite ce 25 juin, la jeunesse de cette formation a exigé la rupture de la coalition FCC-CACH en cas de récidive.

La jeunesse de l’AAB n’est pas allée par le dos de la cuillère pour dénoncer et condamner les actes de violence perpétrés principalement par les militants de l’UDPS, qui protestaient contre 3 propositions de lois de Minaku et Sakata visant la réforme du système judiciare congolais. La jeunesse de AAB a constaté “avec regret les violations flagrantes, doublées d’actes de vandalisme et de profanation du siège du Parlement dont l’inviolabilité est pourtant consacrée par la constitution et les lois de la République “.

Cette déclaration a été aussi l’occasion de tacler les ong des droits de l’homme qui se sont tues alors qu’elles s’illustrent sans pardon lorsqu’il faut s’attaquer à Joseph Kabila. “La jeunesse de du regroupement AAB dénonce le silence assourdissant et la duplicité des soi-disants ONG de droits de l’Homme et fustige la complicité de la Police Nationale Congolaise, des Forces de sécurité et des autorités politiques pourtant censées protéger l’institution Parlement”, a déclaré Dr Nadine Bakari, représentante de la jeunesse de AAB.

La jeunesse de ce regroupement mené par l’ECT cher à Boniface Balamage a promis de se “déployer sur toute l’étendue du territoire national, de manière particulière autour du siège du Parlement afin de protéger le travail de la représentation nationale”. Tout en réitérant sa loyauté à Joseph Kabila, Autorité morale du FCC, cette jeunesse dit rester attachée aux valeurs démocratiques et républicaines.

Moder Phanzu

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =