SOCIETE : LES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP RECLAMENT JUSTICE POUR UN DES LEUR, EMPRISONNÉ

Une délégation des personnes vivant avec handicap a été reçu à la commission nationale des droits de l’homme en République Démocratique du Congo, lundi 7 septembre dernier au terme d’un sit-in organisé devant les installations du bureau de la CNDH, pour réclamer la justice pour leur “frère” Jean-Félix Bamana, directeur général de l’agence des voyages Aberdair Aviation DRC et président de la section basket-ball de l’association sportive V. Club, qui a ete transféré à la prison centrale de Makala le samedi 5 septembre dernier.

“Non à la marginalisation aux personnes vivants avec handicap”, pouvait-on lire sur la banderole que les personnes vivant avec handicap tenaient. Avec de coups des sifflet, ils ont réclamé justice en faisant un sit-in tenu devant l’établissement de la commission nationale des droits de l’homme (CNDH).

Conduite par Michel Mulamba, la délégation des personnes vivant avec handicap a été reçue par une équipe des 3 personnes déléguée par la CNDH, notamment la rapporteure adjointe Chantal Nembunzu, Maître bienvenu Tshala secrétaire technique adjoint des questions administratives et le chef de cabinet Olivier Bakali de la sous commission de la CNDH de personnes vivants avec handicap.
D’après Michel Mulamba, il était question de déposer leur plainte à l’institution en charge de droit de l’homme en RDC pour dénoncer l’injustice dont a été victime Jean-Félix Bamana.

Évoquant l’article 49 de la constitution, en faveur des personnes vivant avec handicap, ils ont estimé que des personnes de mauvaise foi ont attribué des propos mensongers à leur “frère” infortuné. Ils se disent maintenant surpris de voir que Bamana était filmé et présenté dans certaines télévisions de la place qu’il a escroqué Ruphine Luyeye Ekanda, veuve de Martin Ekanda fondateur de l’institut supérieur d’informatique,
programmation et analyse (ISIPA). D’après Ruphine Luyeye Ekanda son mari est mort “suite à la manigance de l’agence Aberdaire Aviation que dirige Jean-Félix Bamana”. “Nous sommes là pour demander à la CNDH de recadrer un peu les choses, parce que Jean-Félix Bamana n’a pas été arrêté mais plutôt enlevé”, a expliqué Michel Mulamba.

D’après les informations en notre possession, Jean-Félix Bamana à été enlevé le mercredi 29 août 2020 par la garde républicaine devant les installations de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en RDC.

JEANCY NGOY IPAKO

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =