RDC : la plainte de Mukuna contre Kabila “est un coup d’épée dans l’eau”, selon le FKE

Le Front des Kabilistes Engagés (FKE) a dénoncé, ce samedi 9 mai 2020, avec la dernière énergie l’acharnement de Pascal Mukuna Bwanga sur la personne du sénateur à vie Joseph Kabila Kabange. Cette structure estime que la démarche entreprise par l’évêque de l’église ACK est un coup d’épée dans l’eau d’autant plus que le Président de la République honoraire est protégé par la loi portant statut particulier des anciens Chefs de l’État élus en RDC.

“Au moment où le peuple congolais est rangé derrière le Président de la République, Félix Tshisekedi pour ensemble enrayer le coronavirus, fléau qui décime l’espace humaine dans notre pays, Mr Mukuna Pascal s’évertue en distrayant ceux qui pourront bien l’écouter, bien qu’ils soient aussi appelés à combattre l’ennemi invisible qu’est covid-19 par des mesures préventives” lit-on dans une déclaration du FKE rendue publique ce samedi 9 mai 2020.

Par la même occasion, le Front des Kabilistes Engagés rappelle à l’évêque Mukuna Pascal dans les articles 7, 8, 9 de la loi n° 18/021 du 26 juillet 2018 portant statut des anciens Présidents de la république élus et fixant les avantages accordés à ces derniers dont le premier stipule que “l’ancien Président de la République élu jouit de l’immunité des poursuites pénales pour les actes posés dans l’exercice de ses fonctions.”

Appel à la vigilance

Le FKE lance un appel pathétique à tous les mouvements citoyens qui prônent le soutien à Joseph Kabila Kabange de se mettre ensemble afin de mettre hors d’état de nuire l’ennemi de la République qui roule pour les intérêts des impérialistes.

Et en même temps, il demande au peuple congolais de rester mature, serein et attentif par rapport à la maladie virale covid-19 porteuse des conséquences fâcheuses.

Il sied de signaler que le Front des Kabilistes Engagés se réserve le droit de porter plainte contre l’évêque Pascal Mukuna pour imputations dommageables, en cas de récidive, en l’endroit de Joseph Kabila Kabange et incitation à la haine tribale.

Christian Okende

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 8 =