Politique : Clôture des Journées nationales sur la réforme électorale

Les Journées Nationales de Réflexion sur les Réformes Électorale (JONAREF) ont été clôturée ce samedi 12 septembre au chapiteau du  Pullman Hôtel  à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Ils se sont réunis autour d’une seule table durant 72 heure soit du  9 au 12 septembre les animateurs de la sociétés civile en République démocratique du Congo, entre autre la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC), Cadre de Concertation Nationale Société Civile RDC (CCNSC), l’E.C.C à travers sa commission Justice, Paix et sauvegarde de la créature (CJPSC), la CENCO, Justice et Paix Congo, MOE ARC 24, SYMOCEL , les Congolais Debout !, et le Comité Laïc de Coordination (CLC) ont réfléchit sur les réformes électorale à soumettre aux institutions.

Certes, il était question d’engager les organisations de la société civile et leurs partenaires à des échanges républicains aux fins d’aboutir à une proposition partagée à la lumière des standards et principes.

Prenant part à cet atelier le secrétaire exécutif national  de l’ONG ligue des électeurs maître Patrick Ntambwe Ngoyi estime qu’il était important de réfléchir sur les réformes électorales avant la désignation des nouveaux animateurs de la commission électorale nationale indépendante.

” C’était une nécessité de faire de la question des réformes un préalable avant les élections de 2023 mais aussi avant la désignation des animateurs  de la CENI, cet ainsi qu’au cours des ces assises ensemble avec les acteurs de la société civil et les cadre politique, nous nous sommes plus ou moins accordés sur les éléments convergent et  aussi quelques divergence mais au moins nous regardons dans la même la direction de trouver d’apporter les solution sur cette préoccupation, enfin de les soumettre aux Institutions de la République”

a dit Maître Patrick Ntambwe Ngoyi secrétaire exécutif national  de l’ONG ligue des électeurs

Par ailleurs, pour Maître  Pelmore Kabeya coordonnateur adjoint du Mouvement citoyen Filimbi/Kinshasa  cette initiative de la société civile est à admirée car les élections sont tellement précieuse qu’on ne peut les laisser entrain le main de politique.

” Nous saluons cette initiative de la société civile  congolaise, de réfléchir sur les réformes électorales, parce que nous aimerons organisé des élections futur transparente,crédible et apaisée, la société civile congolaise a pondue un document de référentiel,

pour lutter contre la  crise de légitimité qui parvient  souvent à la tenue de chaque période électorale, alors que les élections sont tellement précieuse qu’on ne peut les laisser entrain le main de politique” a déclaré Maître Pelmore Kabeya coordonnateur adjoint du Mouvement citoyen Filimbi/Kinshasa.

Pour rappel , les  Journées Nationales de Réflexion sur les Réformes Électorale a pris 4 jours soit du mercredi 9 au samedi  12 septembre. Elles a été  organisées par les ONG engagées pour les réformes électorales notamment le consortium MOE, les Congolais debout, l’ECC, l’ARC24, la CENCO, la SYMOCEL etc. Ce, avec l’appui technique du Projet de Renforcement de l’Observation Citoyenne des Élections au Congo (PROCEC), un projet de l’Institut Électoral pour une Démocratie Durable (EISA). Les acteurs de la société civile et politiques participent à ces assises.

Jeancy NGOY IPAKO

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 13 =