Lubumbashi : Prof. Dr Pablo Ngwej dit non à la vente de l’hôpital Sendwe

Ph. Dr tiers

“A Lubumbashi, il n’y a plus des maisons de l’État, tout est vendu”. Le vice-président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, le Professeur docteur Pablo Ngwej s’est dit choqué de la manière dont le gouvernement central par l’entremise du ministre de l’urbanisme et habitat tient à vendre une partie de l’hôpital Sendwe.

C’est au cours d’un point de presse qu’il a animé sur place à Lubumbashi que le vice-président de l’assemblée provinciale s’est indigné de la “politique de tout vendre” qui caractérise le ministère national de l’urbanisme et l’habitat.

“Nous sommes en train de nous battre pour que l’institut de statistiques recouvre ses droits. Et voilà un autre problème surgit. C’est la construction d’un magasin dans une partie de l’hôpital Sendwe”, dit-il avant de poursuivre : “je demande aux Lushois de refuser cet état de choses. Cet espace appartient à l’hôpital Sendwe. Il n’y a pas d’espace à vendre aux commerçants, nationaux ou étrangers soient-ils.”

Pour le vice-président de l’assemblée provinciale, “à Lubumbashi, il n’y a plus des maisons de l’État, tout est vendu”.
Il appelle la population lushoise à barrer la route à ces manœuvres du ministre national de l’urbanisme et de l’habitat. “Ne vous étonnez pas que demain ou après Kinshasa vienne encore vendre ça et là “, a-t-il laissé entendre.

“J’en appelle au Chef de l’État, vous qui êtes l’ultime recours. Je vous exhorte de suivre tout ce qui se passe au ministère de l’urbanisme et de l’habitat à Lubumbashi. Les maisons et espaces de l’État sont vendus”, enchérit-il.

A noter que cet espace avait été vendu à un sujet libanais pour la construction d’un supermarché.

Casimir Mbiyavanga