FCC-CACH: la coalition qui coagule !

Ph. Dr tiers

Une discordance de trop entre les deux plateformes au pouvoir. Le Front Commun pour le Congo (FCC) majoritaire au Parlement et le Cap pour le Changement (CACH) de Joseph Kabila se neutralisent bien qu’étant toutes au pouvoir, parait-il pour le bien du Peuple.

Les deux groupes viscéralement extrémistes sur plusieurs sujets, chacun avec une extrême qui lui ressemble, se livrent une bataille sans merci. Ils divergent sur tout et en tout. La nation est figée.

Au lendemain des élections présidentielle et législatives, cette alliance circonstancielle et inimaginable s’était donné corps dans deux corps incarnant chacun un corps prêt à tout. Les deux partis de la social démocratie, ils le sont devenus par des mécanismes subtilement irrationnels pour être rationalisés, semblent avoir caillé.

Hier, ils s’étaient opposés sur l’installation du Sénat, mieux sur la corruption aux élections sénatoriales dont l’UDPS, la fille aînée du CACH s’était fait berner par son partenaire qui semblait avoir l’art insondable des âmes versatiles des congolais, non des politiciens congolais, convient-il de le présenter. Titre de l’épisode ” Le Président inconscient”.

Hier encore, ils se sont affrontés impitoyablement sur les finances du programme de 100 jours. Des chiffres contradictoires, des approches opposées, des épées…il y en a eu. Dénouement de cet épisode, Vital Kamerhe, Directeur de cabinet du Chef de l’État, condamné à 20 ans des travaux forcés au premier degré par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/ Gombe. De même pour Barros, un des barons du FCC qui a maudit le barreau.
Titre flatteur de cette partie ” Je suis intellectuel”.

Pas plus tard qu’hier, un lieutenant du Président Félix Tshisekedi, on dirait mieux l’incarnation de l’extrémisme de Limete, Jean-Marc Kabund, longtemps visé par le FCC pour ses tirs cadrés, se prenait dans les mailles du partenaire. Cette fois-là, le Mouvement de Libération du Congo servait de proxy. Destitution. Plénière jusqu’à 22h, une première depuis le départ de Kamerhe à la tête de cette institution en 2010. Kabund a nagé. Il revient à la surface sous la bénédiction du Conseil d’État, mais la cour constitutionnelle lui attache une pierre précieuse et lourde au cou pour le noyer. Mésalliance ou erreur ! Relations coagulées, dialogue rompu, nation exposée !

Au moment où Maître Nageur, le tireur franc, mieux le sniper politique, celui-là rate difficilement ses cibles, se retire dans son bunker inachevé de Kingabwa à Limete, Aubin Minaku et Sakata viennent le provoquer. Il réunit son corps défendant et s’en va ridiculiser ses pairs. Tirés cadrés. Le Vice-premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux interpellé, pas comme un vendeur des poulets, mais comme un membre d’une engeance. Le titre est à chercher dans une terre congolaise très féconde aujourd’hui, notre Kambere mbere. “On ne peut pas nous intimider”. Pour couronner le tout, il lui a été demander de se déconnecter du Conseil des ministres de ce vendredi, tenu par vidéo conférence. Fatshi exigérait sa démission, confirment certaines sources bien renseignées.

Aujourd’hui, une énième discordance. C’est autour de l’entérinement du rapport des confessions religieuses désignant Ronsard Malonda comme Président de la CENI. Le Cach tacle le FCC qui opère un passage en force sur toutes les questions existentielles de la République. Le FCC entend, ignore et fonce sur les enjeux de 2023.

Dans l’entretemps, le Président de la République, qui a décidé de fouiner en retrouvant son style naturel, agite le spectre de la justice. Lemme sonnant comme un missile S-04 dans les tympans du FCC. Il faudra se demander pourquoi… Peut-être que Rossy Mukendi en savait quelque chose.

Quelle coalition coagulant en figeant la Nation ! Il faut réchauffer le fer, le couper en deux et faire de l’aile à une des parties pour une singularisation idéologique du pouvoir.

Saint Yannick

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 5 =