Entrepreneuriat congolais :  “il faudrait qu’il y ait des lois qui protègent lesentrepreneurs congolais”  (Brunel Joseph Gibale Leki)

L’alliance des bâtisseurs congolais (ABC), un consortium des entreprises du secteur de construction, a organisé en collaboration avec le ministère des infrastructures et des travaux publics, le premier seminaire atelier d’entrepreneuriat sur les infrastructures, du mercredi 29 au vendredi 31 juillet.

Il était question, dans ce forum, de passer en revue l’entrepreneuriat congolais dans le secteur d’infrastructures, 60 ans après l’indépendance en mettant l’accent sur les défis et perspectives.

M. Brunel Joseph
Gibale Leki Kananga, président de l’ordre national des architectes, a exhorté le pouvoirs public à s’impliquer au développement de l’industrie de bâtir local pour faire face à tous les étrangers, en promulguant des lois, protégeant ainsi l’entrepreneur congolais.

“Il faudrait que le gouvernement sache que l’industrie de bâtir local doit être développé pour faire face à tous les étrangers, les prédateurs, qui pensent que notre pays est un chardin où tous le monde peut venir entrer et faire quoi que c’est. Il faudrait qu’il y ait des lois, des recommandations, des ordonnances qui protègent les entrepreneurs congolais et tous les acteurs dans l’industrie de bâtir,” a-t-il dit.

Choisi parmi les intervenants à l’ouverture de ce séminaire, le mercredi 29 juillet, Brunel Joseph Gibale, président de l’ordre national d’architectes, était intervenu sur les problèmes d’encadrement, d’accompagnement, de promotion, de l’entrepreneur congolais, sa formation et sa mise à jour dans les nouvelles technologies de construction.

Il sied de noter que ces assisesont duré 3 jours, soit du mercredi 29 au vendredi 31 juillet 2020 à l’hôtel Béatrice de Kinshasa.

JEANCY NGOY  IPAKO

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 2 =