CENI : les députés du CACH disent non à Ronsard Malonda

Ph. Dr tiers

Les députés nationaux du Cap pour le Changement dénoncent les méthodes et procédés qui ont prévalu pour l’entérinement des procès verbaux des confessions religieuses désignant Ronsard Malonda comme Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Dans une déclaration publiée ce vendredi, la plateforme du Président de la République, Félix Tshisekedi, dit constater avec regret la tendance fâcheuse, devenue la pratique pour le FCC, à régler par ses propres initiatives des questions majeures des politiques générales de la Nation sans associer à la réflexion les délégués du CACH, pourtant membres de la coalition FCC-CACH.

Les députés du CACH dénoncent la précipitation du Front Commun pour le Congo qui contraste avec le communiqué du 28 Juin 2020 qui avait exigé préalablement à la désignation des nouveaux animateurs de la CENI, l’examen sans complaisance du rapport de l’équipe sortante, l’analyse critique du processus électoral, l’audit des comptes et les réformes de cette institution. Ils pensent que l’ entérinement de Ronsard Malonda viole les textes qui régissent le fonctionnement de la CENI.

Ils demandent par ailleurs au Président de la République et la cour constitutionnelle respectivement de ne pas investir Ronsard Malonda et de ne pas recevoir son serment.

Ces parlementaires tiennent, par ailleurs, le Front Commun pour le Congo pour responsable de toutes les conséquences fâcheuses qui résulteront de cette démarche qu’ils qualifient de cavalière.

Saint Yannick

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 10 =